30 septembre 2014

THE END en 5 tracks


Comment introduire un groupe de manière originale, sans rentrer dans les détails mais en restant assez précis pour que vous ayez envie de continuer à lire. On pourrait commencer par la fin, pour dévoiler en deux lignes la bio copiée collée que nous a envoyé son attaché presse.
Mais là non. On va commencer par le début.
Deux mecs, De Andria et Sox se sont lancés le pari de réaliser la bande originale d'un film qui n'existe pas. À deux ils forment The End.
Repérés par le label lillois Cosmonostro, réputé pour ses trouvailles d'"outre-espace", ils se font rapidement un nom et enchaînent les dates sur la capitale.
Si je devais résumer leurs productions rapidement, il y aurait ça :



Puis ça :



Ou encore ça :



Vous pouvez retrouver leur album "Music For An Imaginary Movie" en écoute et digital sur Bandcamp.


Voilà pour mon intro.

De plus, The End nous a fait une petite sélection des 5 sons qu'ils estiment inspirant, novateur ou juste cool. Et ça c'est cool.
C'est toujours intéressant de savoir ce qu'écoutent des artistes, on a l'impression de les connaître mieux. Du coup je vous laisse faire connaissance avec eux. En 5 tracks.



Phoenix - "North" :

C'est une construction de morceau par couches. Toutes les 4 ou 8 mesures un nouvel instrument vient enrichir la boucle de départ, ce qui fait que ce morceau répétitif n'est jamais ennuyeux, et c'est une construction qu'on aime retrouver dans nos productions.




Dj Mehdi "The Killer" :

Même principe, Mehdi a toujours été fort pour faire évoluer ses morceaux en amenant des nappes ou nouvelles mélodies progressivement sur ses boucles. J'ai énormément écouté les instrus de Mehdi pendant sa période HipHop, et c'est ce qui le démarquait des autres producteurs, non seulement il avait sa façon de faire rebondir ses beats, mais il apportait toujours une boucle/nappe venue de nulle part qui donnait toute l'originalité au morceau.




Zapp - "Alright" :

On a longtemps, voire on baigne toujours dans la soul/funk.
Tout groove là dedans, la basse, le batteur, les arrangement de claviers...
Ce qu'on a du mal à retrouver avec des machines, c'est pour ça qu'on aime parfois garder des erreurs sur nos morceaux, une ligne de basse un peu à la bourre sur le rythme, taper le beat à la main pour avoir cette touche humaine, ces imperfections qui réchauffent un morceau.





Pink Floyd - "The Great Gig in the Sky":

Là aussi on sent que tout le monde est en transe sur ce morceau, le clavier, le batteur, la chanteuse, tout le monde, du coup c'est assez communicatif et c'est beau.





Sébastien Tellier - "La ritournelle" :

Un morceau que je peux écouter en boucle pendant des heures.
La force de ce morceau c'est que tu peux écouter chaque instrument individuellement et il fonctionne tout seul, chaque partie est mélodique indépendamment des autres... et je pense que c'est la réussite d'un Grand morceau.





Pour les suivre, rien de plus simple, vas liker leur page facebook.


 

19 septembre 2014

On a parlé son avec SHAWONDASEE



Rencontre assez inhabituelle en ce jour avec le duo d'indie-pop parisien Shawondasee.
On va la faire courte car ce qui suit est plus que riche en contenu.
C'est l'histoire de Jim (chant / guitare aux influences rock) et Pog! (ingé son / synthé aux influences electro), deux musiciens devenus amis lors d'un enregistrement commun. Une histoire d'amitié qui les a poussé à s'unir pour former Shawondasee.
Nous sommes tout simplement tombés sous le charme explosif et maitrisé des deux tracks qu'ils ont à leur actif à l'heure ou je vous parle.
Tout à commencé avec 'Gems of Pure Light'.



Un feu de bengale en liberté, totalement sauvage et non apprivoisé qui galope vers les cieux avec la grâce d'un pur sang.
Nous pourrions continuer à les tarir d'éloges tout l'après-midi mais on a préféré les laisser s'exprimer.

Vient ensuite 'Space Is The Only Place', une ballade interstellaire qui n'est sans rappeler MGMT et leur capacité à vous transporter au travers de nébuleuses sacrées. Doux et précieux.



Nous leur avons servi notre habituel florilège de questions loufoques, mais comme on ne voulait pas en rester là, qu'ils sont très généreux et que nous sommes tombés, je pense, sur l'un des groupes à suivre de TRÈS près cette saison 2014-2015, ils nous ont offert une habile sélection des sons qui les ont fait vibrer ces derniers temps et nous parlent de leur avenir et de leurs dates clés.
Comme ça, vous saurez tout, tout, Tout sur Shawondasee.


1. Quelle est la première track que tu as écouté ce matin en prenant le métro ?

POG
: On a la chance d'être dans les Alpes pour produire en ce moment donc pas de métro pour nous aujourd'hui. Mais la première track que j'ai mise, c'est 'Stairway to Heaven' de Led Zep.

Jim: J'ai un peu écrasé ce matin. Quand je me suis levé, vers midi, passait un son plutôt violent que je n'avais évidemment pas choisi : 'Indigo' par Azari & III. Pas ma came mais bon... pas vraiment eu le choix !

2. Quel est pour toi la track la plus sous estimée des années 2000 ?

Jim & POG: On ne se rappelle que des tubes qui passaient en boucle sur MTV et MCM à l'époque. Alors on va faire un léger hors-sujet : 'Jour, Nuit, Jour, Nuit' de Jacouille la Fripouille, single sorti en 93, clairement mésestimé.

3. Tu peux emporter une track avec toi durant un vol en planeur au dessus de l'Islande, laquelle est-elle ?

POG: 'Siberian Break' de MGMT. 12 minutes de pur bonheur, d'amour et de violence (merci Tellier).

Jim: Je pense que ce serait 'Sleep Forever' de Portugal. The Man. Beaucoup d'émotion, une progression d'anthologie : c'est vraiment leur chef-d’œuvre pour moi.


4. Imagine que ton réveil choisisse la musique qu'il te faut en fonction de la journée qui t'attend, que choisira t-il le jour ou ton patron t'augmentera ? te licenciera ?


Jim: Pour le licenciement, une évidence s'impose: 'Epitaph' de King Crimson, parce que c'est certainement la plus belle chanson de tous les temps et aussi pour LA phrase: 'Confusion will be my epitaph' ! En revanche, si je suis augmenté, je fais hurler 'Rock N Roll Star' de Oasis et je deviens sourd.

POG: Si on me vire, 'You Never Give Me Your Money' des Beatles, un chef d'oeuvre comme d'habitude avec eux. Et si on m'augmente, 'Nothing That Has Happened So Far Has Been Anything We Could Control' de Tame Impala: je serais flatté que Kevin Parker m'accompagne dans un moment pareil.

5. Tes futurs enfants ont bousillé tout ton stock de vinyles, mais en ont épargné un seul, d'après toi, duquel s'agirait-il ?

POG: 'Transformer' de Lou Reed. Mes enfants auront beaucoup de goût !

Jim
: L'édition originale de Cross Country (1973). C'est le seul album du groupe et c'est vraiment solide niveau harmonies vocales. Magnifique !

Shawondasee faisant du son. (via instagram)

Si vous deviez sélectionner 5 sons qui vous ont marqué, inspiré, enchanté ces derniers temps ?


Jim:

'Lights' du groupe néerlandais Änimal qu'un pote m'a fait découvrir il y a 3-4 mois: j'aime toutes ces textures bizarres et le contraste entre voix dépitchées du mec et interventions pures de la fille qui chante sur ce morceau ;

Tout Ultraviolence de Lana Del Rey que j'ai littéralement saigné cet été, avec notamment 'Shades of Cool', le masterpiece : écriture fine, interprétation riche, production idéale et clip délicieux ;

McDonald & Giles, deux transfuges de King Crimson, auteurs d'un album éponyme juste sublime qui commence avec 'Suite in C', impressionnant de technique et de subtilité ;

'L'amour carnaval' de Tellier, pour la mélodie de chant, la ligne de basse et le délire final ;

et 'Electricityscape' des Strokes : j'étais complètement passé à côté à l'époque de First Impressions of Earth.

POG:

'Let Her Go' de Mac DeMarco : j'adore le personnage, il est complètement fou ! Et ses compos sont beaucoup trop efficaces ;

'Test of Time' des Temples : on les a vus en concert à la Maroquinerie. Toutes les mélodies de voix sont magnifiques. En revanche on était à 2 mètres du batteur et il a failli m'exploser les tympans ;

 'Veto' de SOHN : c'est un pote qui m'a fait découvrir ce génie avant les vacances. L'album est dingue, et 'Veto' est un des morceaux que je préfère, d'ailleurs je viens de le remixer ;

 'Julia' de Jungle : leurs tracks me rendent fou. Elles sont accrocheuses et fédératrices, tout ce que j'aime ;

'Lost Art of Murder' des Babyshambles : Jim la jouait souvent cet été et j'ai directement accroché. Ce mec est trop fort, c'est juste dommage qu'il aille une fois sur deux à ses concerts. Un pote qui bossait chez Sony Music m'a dit qu'il était parti en courant du taxi qui l'amenait à l'Olympia en octobre dernier. Sympa...

De gauche à droite : POG, Jim, Jim, POG.

Que souhaitez vous transmettre via votre musique ? On sent plein d'énergie mais également une légère retenue qui empêche de faire exploser vos morceaux,
on s'imagine très bien devant un feu d'artifice monstrueux durant un live qui pourrait traverser tout le public pendant Gems of Pure Light, aussi bien par la voix de Jim que par les leads entêtantes de Pog!, c'est une piste voulue ?


Jim & POG: On n'a pas de message particulier, on fait la musique qui nous plaît en espérant qu'elle plaise au plus grand nombre. Certaines chansons ont une atmosphère personnelle ('Space is the Only Place'), d'autres sont plus dans l'ambiance festival, comme 'Gems of Pure Light'. D'une manière générale, on essaie de trouver l'équilibre entre lo-fi et mainstream, sans pour autant tomber dans la facilité. Pour ce qui est de la retenue que vous évoquez, elle est probablement due au fait qu'on se cherche encore musicalement même si chaque nouvelle production nous amène un peu plus près de ce qu'est réellement Shawondasee.

C'est vrai qu'on imaginerait bien 'Gems of Pure Light' passer en festival, elle est catchy et puissante. Et elle a un gros côté visuel, je trouve qu'elle appelle aux grands espaces. D'ailleurs, elle a été utilisée sur cette vidéo d'un snowboard contest en Australie (http://vimeo.com/104563847).

En quoi Shawondasee et le registre indien d'amériques vous a inspiré ? D'où est ce que ça vous est venu ?

Jim: Shawondasee, c'est le nom de la maison dans laquelle on s'enferme et compose la plupart des morceaux, donc c'était naturel pour nous de l'utiliser. Après, on s'est renseignés sur le personnage, les légendes autour (les quatre vents, Shawondasee et la fille aux cheveux d'or...) et on s'est retrouvés dans son caractère : jeune, rêveur, contemplatif... Et, visuellement, ça fonctionne bien.

Décrivez en quelques mots votre prochaine et troisième track.

POG: Le morceau sortira probablement à la fin du mois (de septembre, ndlr) : on l'a commencé en juillet mais on s'est pas vus du mois d'août et on a pas mal d'autre projets en cours, d'où ce léger retard. Il s'intitule 'Half a Body', est assez riche dans les textures utilisées, la rythmique originale et le changement d'atmosphère à la fin. Il est à la fois sombre et plein d'espoir.

On a entendu également que POG! faisait des sons persos, est-ce le cas aussi pour toi Jim ?

Jim: Je suis passé par différentes formations et aujourd'hui je compose en solo et avec des potes mais c'est plus à l'arrache et pour le plaisir. Je me concentre sur Shawondasee.

L'historique de Shawondasee en quelques dates clés ?

Février 2012 : rencontre dans le studio de POG où Jim vient enregistrer quelques titres solo.

Avril 2012 : POG produit un titre pour Jim : 'FUBAR' et enregistre une de ses chansons : 'Blink-Blink-Blink'.

Septembre 2012 : première composition ensemble, 'California Clouds'.

Mars 2013 : départ dans la maison Shawondasee, naissance du projet.

Février 2014 : 'Space Is The Only Place', premier son publié sur Soundcloud.

Juin 2014 : 'Gems of Pure Light'.

Septembre 2014 : interviewé par ALIAT !


Et son avenir ?

On a composé la bande originale de 3 court-métrages qui sortiront à la fin de l'année.
On est en train de mixer le titre composé pour une vidéo sur « les étapes de fabrication d'un bijou » pour la marque de haute-joaillerie de Grace.
La vidéo de notre cover session en Suisse est en cours de montage. C'est une reprise live de 'Feels Like We Only Go Backwards' de Tame Impala.
Notre prochaine chanson, 'Half a Body', sera publiée sur soundcloud à la fin du mois de septembre.
On travaille sur le scénario de notre première vidéo qui sortira courant 2015.


Pour suivre Shawondasee c'est simple, t'envois FOLIE au 3626 ou pour faire comme tout le monde :


Soundcloud     Facebook    Twitter    Instagram 


 

18 septembre 2014

Faisons le point. Point.



Ça valait bien un petit jeu de mot.










 

15 septembre 2014

[NEWS] Marie Madeleine - Useless/Highway EP


Si vous suivez Marie Madeleine de près, vous êtes sans doute tombés sur cette pastèque.
Elle regorge d'énergie, de bonnes vitamines et de pépins magiques.
Ceux là tu ne les collectionnes pas dans ton cendrier déjà plein.
Derrière cette pochette équivoque, se cache le nouvel EP du groupe qui a su se renouveler tant au niveau esthétique que musical.

Sorti en maxi 33" le 22 septembre sur le label parisien Beef Wellington Records, Useless/Highway saura ravir ton mois de septembre et plus, si affinité.

Ils te donnent rendez vous le 23 Septembre 2014 au Point Ephémère pour une release party enflamée aux cotés de Stern et Night Riders. Extrêmement tentant. 

Event Facebook  


Fin de l'intro, place aux morceaux.







 

ALIAT