01 décembre 2016

VON SELL x ALIAT



Brooklyn. Février 2015.
Ivan, premier titre de l'anonyme David Von Sell est uploadé sur soundcloud.



Certains curieux au nez fin, dont le webzine référent Earmilk, ont su saisir le potentiel du morceau et de l'artiste en se contentant de cet unique morceau. La surprise est agréable; la voix, nouvelle; les visuels, colorés et le rythme, catchy. Le ton est donné, son style est né.
Un EP est programmé dans les 6 mois à venir mais, le destin en décidant autrement, le morceau suivant ne vit le jour qu'un an plus tard. Parfois par manque de confiance en leur projet ou pour raisons personnelles, les musiciens préfèrent prendre du recul afin de repousser l'échéance de la sortie d'un EP.
Il a fallut patienter jusqu'au mois d'avril de cette année pour découvrir la chrysalide métamorphosée de Von Sell avec son titre "I Insist".



Un démarrage saccadé, la re-découverte progressive de sa voix, David est de retour et est plus déterminé que jamais à le faire entendre. Son titre explose en mille couleurs, tous les sens en prennent un coup, tous les blogs s'en emparent : le nouveau Von Sell est là et cette année sera la sienne. Les morceaux et les surprises s'enchainent. L'artiste a définitivement bien fait de reculer, pour mieux sauter.

Aujourd'hui avec un EP 7 titres à son actif dont Ivan et sa version revisitée par son nouveau lui, Von Sell profite d'un beau moment de plénitude et laisse désormais sa musique faire le reste du travail. Sa voix résonne dans tous les coeurs, les compteurs s'envolent et lui aussi.

Récemment, nous avons eut la belle opportunité d'échanger quelques emails avec ce rescapé d'un nouveau genre et avons découvert derrière ce mystérieux producteur une personnalité à l'esprit très ouvert et avons eu l'impression de le connaître depuis bien plus de temps que notre boite mail voulait nous le faire croire.

David fut une très belle découverte aussi bien sur le plan humain que musical et nous en avons profité pour l'interroger sur les 10 titres qui ont forgé Von Sell tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Pour suivre son actu riche, c'est par ici :



 


19 novembre 2016

[NEWS] Schérazade - L'Amour à Plusieurs (Fhin Flip)



Déjà un an s'est écoulé depuis la première apparition du nom "Fhin" sur la toile.
365 jours qui ont permis au parisien de se faire une place parmi ces jeunes producteurs français qui montent. La raison ? Des "flip" bien choisis, un EP déjà culte pressé en vinyle, des concerts décisifs dans la capitale et dernièrement une revisite intégrale de ses titres par d'autres talentueux producteurs inévitables (tels que Duñe, Trashlagoon, InClose ou encore Polo & Pan).

Aujourd'hui, le parisien ajoute un remix à sa liste et confirme sa capacité à élargir la vision d'une oeuvre originale en la repensant dans son intégralité.

Schérazade et son titre L'Amour à Plusieurs ont eu la chance de passer par les tuyaux de la machine à tubes et le résultat est (d)étonnant.



Follow Fhin : Facebook - Soundcloud
Follow Schérazade : Facebook 



 

07 novembre 2016

[NEWS] LUCASV - Lights (ft. Tequisha)


Petit nouveau de la scène future chill, LUCASV fait son entrée en grandes pompes avec deux titres déjà phares. Le premier, Touch a récemment fait son petit buzz sur soundcloud et youtube. Le morceau nous plonge dans le vide et marque par son introduction comblée par des bruits ambiants, (un verre d'eau, une brosse à dent, donnant le sentiment de sortir de son lit) le tout bercé par la douce voix de Tequisha. La guitare habille le tout et est rapidement rejoint par un kick profond et lent.



Déniché par le label Crosswalk, le jeune producteur de 19 ans sort un nouveau son tout aussi apaisant, bercé par quelques instruments et un kick puissant. Tequisha prête à nouveau sa voix pour le plus grand plaisir des oreilles. Quelques accords de piano sur un beat future viennent donner à cet artiste une singularité dans l'air du temps affirmant sans trop de craintes que la suite nous réserve encore bien des surprises.



Follow LUCASV  - Follow Tequisha - Follow Crosswalk




04 novembre 2016

CHELOU x ALIAT

Follow CHELOU

Quelque peu discrètes dans nos lignes mais beaucoup moins dans nos oreilles, les productions du londonien Chelou — on suppose que c'est volontaire — se sont imposées dans le paysage pop-folk contemporain comme une petite révélation.

Son premier EP "The Quiet" (sorti en 2014 sur The Weird & The Wonderful), porté par les titres "Like A Dream (demo)" et "The Quiet", rappelle l'insouciance et la fragilité d'une jeunesse anglaise en manque de repères.
Sa voix caractéristique et ses arrangements honnêtes ont fait de cet EP un indispensable des petits moments d'introspection que nous impose la quotidien. La sincérité que l'on retrouve dans ses productions n'y est pas pour rien : l'émotion est transmise et sa sensibilité, contagieuse.



Jusqu'à nous rappeler l'aisance vocale d'une Cat Power et la fraîcheur musicale d'un Bon Iver, Chelou se veut définitivement ton allié.

Son nouveau morceau "Halfway to Nowhere", vient confirmer son talent et affirme sa modernité. Défenseur engagé du "less is more", le minimalisme de l'artiste est rejoint dans ce titre par la maîtrise de Maya Jane Cole. L'anglaise, présente sur le même label, a en effet voulu produire le morceau après avoir reçu la démo de Chelou. Le résultat est unique, ses prouesses acoustiques mêlées au génie électronique de la productrice imposent la sérénité grâce à l'indéniable clarté du mastering.



Pour venir couronner le tout, nous avons eu la chance de demander à Chelou ses inspirations en dix titres. Il nous dévoile son univers passionné au travers de pointures telles que PJ Harvey,  Kurt Vile, Bon Iver ou encore Marika Hackmann. Une playlist idéale pour finir la semaine.










ALIAT