19 décembre 2014

[NEWS] Capture - Scala (Marie Madeleine Remix)


Quand on a la chance de mettre en avant des nouveaux artistes et que ceux-ci réussissent à se faire une place dans le game, on est toujours contents chez ALIAT.
Du coup, cet article 2 en 1 sera consacré à Capture & Marie Madeleine.
Deux groupes chez qui nous avions perçu le potentiel il y'a quelques temps de cela (les plus assidus se souviendront, les autres checkez donc ces deux bijoux musicaux : BIJOU 1 - BIJOU 2).

Les nancéiens de Capture ont depuis percé dans plusieurs tremplins musicaux, ont fait leur apparition dans des articles des inrocks, dans une session live sur le mouv', fait la page de couv' de Pirate Bay pendant un jour (sisi) et ont surtout sorti un EP en or : "Communion".
Les messins de Marie Madeleine ont également connu le succès et affirmé leur présence dans le paysage musical national. Après un petit remaniement d'équipe, des beaux clips, des parutions sur les inrocks également et un EP aussi dansant que ta tante Corinne sous C, nouvel an 2005.

Mais aujourd'hui, grande surprise (ta surprise n'est certainement pas aussi grande que la notre, vu que la réponse est dans le titre, je répète, la réponse est dans le titre.)
Capture a sorti un EP de remixes de leurs 4 titres et s'amusent à les parsemer toutes les semaines depuis 2 mois sur leur soundcloud. Il y a eu de tout : Loyautee (ex Aerial), Fumer Tue, The Waters et plein d'autres à écouter ICI.

Mais celui qui nous intéresse plus particulièrement est celui (et vous vous en doutiez) de Marie Madeleine sur le titre Scala. Le résultat est magique.
La voix de Dinh Alexandre est calée en loop dès l'intro et au bout d'une minute, la lead de basses rétro fidèle à Marie Madeleine prend le relai. Forcément, tu danses. La suite, on te laisse la découvrir.

Mesdemoiselles, merci de ne pas calmer vos ardeurs.

#bisous





 

18 décembre 2014

[WHO TO FOLLOW IN 2015] - MAZDE


Tandis que le mouvement EDM (electronica dance music) prend possession de tout ce qui touche de près ou de loin à la musique électronique pour la rendre universelle, quelques jeunes producteurs s'accrochent à leur rocher pour continuer de séduire les plus exigeants et ne pas se laisser happer par l'engrenage qui finira par les rayer de la carte aussi rapidement qu'ils sont arrivés. Bien qu'il faille souligner que c'est un excellent tremplin pour se lancer dans l'aventure.

Parmi cette masse électronique, nous nous sommes penchés sur Mazde (prononcez "masdi"). Originaire de Bonn en Allemagne et tout juste la vingtaine, le jeune producteur hyperactif s'est fait remarquer au cours de l'année avec un remix très flumesque (si je puis dire) du "Help Me Lose My Mind" de London Grammar, que l'on ne présente plus. Conscient que le style musical développé par l'australien avait pris le contrôle des clubs du monde entier (qualifié de crunkwave), Mazde a décidé de pousser le vice en renforçant ces caractéristiques orchestrales et "huge" dans ses suivants remixes et a ainsi assuré la descendance du drop parfait.

Il a depuis confirmé son talent en remixant notamment "Say My Name" de Odesza et "Blood" des australiens Osca et en sortant son premier EP via le label Stoney Roads que nous vous présentons ci-dessous. Tout laisse à croire qu'il faudra le surveiller en 2015 car il a su prouver au cours de l'année qu'il était capable de s'inspirer, d'intensifier et d'innover sans jamais lasser.










 

17 décembre 2014

[WHO TO FOLLOW IN 2015] - GENGAHR


On ne peut jamais dire non à un groupe de quatre jeunes anglais. L'histoire nous a appris qu'il fallait toujours laisser sa chance au lionceau qui essaye de rugir, car on sait ce qu'il deviendra.
Loin de moi l'idée de faire une douteuse comparaison avec les Beatles, les membres de Gengahr et leur coupe de cheveux approximative sont en train de donner un nouveau souffle au rock progressif d'outre-manche. S'étant fait remarquer en fin d'année dernière avec les tubesques "She's A Witch" et "Fill My Gums With Blood" sous forme de démo (qui ont depuis disparu de leur soundcloud), ces quatre potes du nord de Londres ont remis les compteurs à zéro pour revenir en octobre dernier avec un tout nouvel EP très quali. C'est ce qui arrive lorsqu'un groupe chope un label. On garde le meilleur pour la fin, on fait monter la mayonnaise, on masterise les démos, pour un rendu plus juste et professionnel.

On parie donc que Gengahr va connaître l'apothéose en 2015 (en faisant notamment la première partie de Alt-J dans leur tournée européenne, rien que ça) et prouver qu'avec un peu d'acharnement au fond de son garage et ce qu'il faut de persévérance, on arrive toujours à ses fins.











 

13 décembre 2014

[WHO TO FOLLOW IN 2015] - TWIN CAVERNS


Twin Caverns (Michael Macias et Louise Millar [entendue récemment sur ce track avec cln.]) est l'un de ces groupes auto-qualifiés d'"Astral Soul" dont il vous sera difficile de passer à côté.
Ils ont tout pour réussir : australiens, jeunes, beaux, talentueux, mixtes, uniques et innovants.

Baladé entre guitare cosmique, timbre jazzy et beats assaillants, vous aurez du mal à passer à autre chose après avoir gouté à leurs quelques, mais si parfaites, productions.

On attend avec impatience ce qu'ils nous réservent pour la suite et les classons sans hésitations dans notre liste des artistes à ne pas lâcher de l'oreille pour les quatre prochaines saisons. Au moins.
On vous tiendra au courant, évidemment.

More infos : Facebook / Bandcamp











 

ALIAT