21 juillet 2016

PREMIERE : PARC - Forever


Follow PARC on Soundcloud

Une petite promenade estivale dans les bois s'impose durant ce chaud mois de juillet. Rien de tel pour l'accompagner que ce nouveau morceau du groupe PARC, Forever.
Des nappes planantes, une voix voilée et une ambiance aérienne digne des 80s, voilà ce qui fait de ce morceau la bonne surprise de ce break vacancier.
Difficile de définir quel sera l'avenir de ce jeune groupe dit "do it yourself" mais une chose est sûre, leur premier morceau demeurera un excellent point de départ d'un projet à suivre sans hésiter.
Trois minutes de détente, pour bronzer sans coup de soleil mais certainement avec un gros coup de coeur.




 

05 juillet 2016

WOODINI x ALIAT


Follow Woodini : Facebook - Soundcloud - Web

La magie et la musique ont de commun qu'elles sont guidées par des ficelles qui sont si travaillées qu'on ne peut plus les voir. Elles peuvent nous transporter dans un autre monde où les choses deviennent possibles, pendant le show, on se laisse guider et on s'abandonne au prestidigitateur. Voir les influences d'un musicien c'est quelque part mieux comprendre son monde, lever le voile sur l'origine de ces ficelles.



Aujourd'hui, il est temps de pénétrer dans les goûts de Woodini, l'Houdini parisien d'une autre époque, magicien des loops et de la distorsion. Le jeune et actif producteur ne laisse pas courir le temps : entre la sortie de son 4e EP (d'edits live des 3 précédents) le 17 juin dernier, un nouvel EP prévu en octobre et ses nombreuses dates en festival cet été on lui a demandé les 10 morceaux qu'il prendrait dans sa valise.



Le résultat est placé sous le signe de l'éclectisme entre le hip-hop (Gracy Hopkins), le genre qui a marqué l'adolescence de l'artiste, l'electro-soul (I Have a tribe, The Acid, Jungle) le genre en vogue qui joue sur des sonorités très modernes, lisses et planantes, sans oublier les manières si particulières de construire une mélodie de Martyn + Four Tet et du grand Eddie Palmieri. On se rend également compte de l'importance du rythme chez Woodini avec des morceaux comme celui de Bambounou dans ses choix.

On obtient donc un ensemble qui pourrait définir la musique du talentueux musicien : la recherche du mélange des sonorités, l'importance des mélodies et de la voix en tant qu'outil sonore (en particulier sur son morceau Anges). On retrouve des rythmiques complexes qui arrivent à donner une énergie très dynamique à des morceaux au tempo très lent, mais ne serait-ce pas là un nouveau point commun entre la musique et la magie?
Faustine




30 juin 2016

[NEWS] Fhin - Already Know That


Pour la sortie de son EP "A CRACK IN THE EYES" sur Délicieuse Records, le producteur parisien FHIN a organisé une chouette release party au Pop Up du Label (très bonne adresse du 12ème chez qui nous avions déjà eu la chance de découvrir, Oh Wonder, Loyle Carner, Movements, Young & Sick...).

Les derniers morceaux ont été dévoilés récemment, tels que le très planant Already Know That :



Son live bien rôdé de 45 minutes a su plonger son public dans son univers illustré par des jeux graphiques exclusifs réalisés par Ana Tortos (qui avait déjà réalisé le clip de Petit Prince).

Des remixes exclusifs de Parcels, Shereazade et Daniel Balavoine (Quand On Arrive en Ville) ont apporté une touche finale surprenante et inoubliable pour les curieux et fans venant le découvrir en live.

Les absents auront la chance de le retrouver au festival Cabourg Mon Amour le 29 juillet 2016.

Et le vinyle est à se procurer au plus vite ici : https://delicieuserecords.bandcamp.com/album/a-crack-in-the-eyes

Follow Fhin : Facebook - Instagram - Soundcloud

17 juin 2016

INTERVIEW w/ Vendredi Sur Mer


Insolente, arrogante mais tellement délicieuse, Vendredi Sur Mer est notre coup de coeur de l'été.
Charline Mignot, suissesse à l'accent de parisienne, fait tourner les compteurs grâce à sa voix glaciale et ses instrus rafraichissantes. Petit question/réponse avec la plus bonne que la plus bonne de tes copines.

Follow : Soundcloud - Facebook - Instagram

ALIAT : Salut Charline, on t’a repérée quand tu essayais de te faire une place sur SoundCloud à la rentrée 2014, un phrasé unique et une mélodie plutôt entêtante nous ont marqués. Le morceau s’appelle « Est-ce que tu t’en souviens ? » avec Youth Analog. Tu peux nous parler un peu de tes débuts dans la musique et notamment l’écriture ? Si tu t’en souviens…

Vendredi sur Mer : Bon, c'est une longue histoire il faut s'accrocher. Si tu es dans le métro, je te conseille de trouver une place assise.
Alors, j'ai commencé à écrire il y a bien longtemps, quand j'étais petite : journal intime. Puis j'ai écrit 2 bouquins, dont un que je n'ai jamais terminé. Petit à petit ça s'est transformé en mini histoires puis finalement en chanson.
La toute première : « Est ce que tu t'en souviens ? » J'ai écrit cette chanson pour la mettre en bande son d'une vidéo que je voulais réaliser. Je n'ai jamais fait la vidéo.
Après ça j'ai rencontré Paul (le big boss de mon label et mon manager et accessoirement le plus bel ami que j'ai). Il avait vu une exposition de mes photos, on s'est rencontré et il m'a parlé d'EP et tout le tralala. Je ne comprenais... rien. Donc je l'ai suivi et 2 morceaux sont sortis après ça : « Mort/fine » et  « La femme à la peau bleue ».
Ce sont des morceaux que j'ai écrit par rapport à ce qu'il se passait dans ma vie. J'écris beaucoup ce que je ressens, ça me fait du bien et désormais je peux en faire quelque chose de beau, du moins qui touche les gens d'une manière ou d'une autre. C'est cool.


Donc 6 mois plus tard tu te retrouves sur le label Profil de Face aux côtés de Bleu Toucan, Moi Je et sors le morceau « Mort/Fine ».
Aujourd’hui il a résonné plus de 140 000 fois sur SoundCloud et les gens continuent de fantasmer gentiment sur cette voix suave et cette instru minimaliste. Tu t’en doutais ? Comment tu imaginais Vendredi Sur Mer à ce moment là ?

« Mort/fine » a sûrement été pour moi une révélation et l'affirmation d'une identité. J'ai toujours écrit dans une espèce d'innocence et sans vraiment savoir où ça allait m'emmener. Je ne sais pas si c'est le secret de ce mini carton mais c'est sympa de voir que ça plait. Vendredi sur Mer s'est réellement confirmé après ce morceau et la réaction des gens. C'était quelque chose de tout nouveau pour moi, je trouvais ça excitant.


On a dû attendre l’été 2015 pour voir à nouveau ton nom sur « LA » (à raison de 2 apparitions par an, tu sais te faire désirer), en featuring avec Bleu Toucan. On reconnait les premières notes de Mort/Fine et ton visage sur la cover, mais pas ta voix. Tu as d’autres talents qu’on ignore ?

Un autre talent ? Les jeux de mots pourris qui ne font rire personne. Sauf peut-être ma mère. Et encore. Mais elle m'a toujours conseillé de le mettre sur mon CV. On sait jamais, ça peut servir dit-elle. 


Ton actu 2016 est marquée par ta collaboration mystérieuse avec Lewis OfMan sur « La Femme à la Peau Bleue ». C’est quoi le programme des 6 prochains mois ? Un petit quelque chose dans les fourneaux pour Noël ?

Un EP est en préparation pour la fin de l'année. Je suis en train d'écrire quelques lignes. Ça prend du temps, mais c'est chouette. Des lives devraient se profiler aussi...



On n’a pas pu s’empêcher de checker ton compte Instagram perso. Pour le coup, tu as un certain talent pour la photographie et la mise en scène. Tu y consacres combien de temps chaque jour ? Dis nous en plus sur ce projet.

-petits fouineurs- Instagram c'est mon Palais de Tokyo à moi. J'adore faire des triptyques, associer les couleurs et tout. C'est rigolo, j'aime bien. Ça m'occupe en moyenne 1h de temps par jour. Je check les photos des gens, je regarde où ils sont, ce qu'ils mangent... Tous ces trucs. J'y poste aussi des photos tirées de mes séries (parce que je suis en école de photographie donc j'ai une production conséquente). S'il y a d'autres fouineurs qui veulent aller voir mon œuvre du net : @charlinemignot ou #BelleGosseSisi




Au delà de l’artiste complète, franco-suisse et vivant à Paris avec son carlin, qu’est-ce qu’on ignore encore de toi ? 

Quand j'avais 7 ans j'ai volé un jouet pour chien. A l'époque je n'en avais même pas. J'ai regretté une fois la porte du magasin franchie. Je l'ai posé dans un bac à fleur devant l'entrée.

Enfin, quels sont les 5 morceaux que tu recommandes pour un vendredi soir en bord de mer ?

Si t'as quelqu'un avec qui mater le coucher de soleil c'est romantique et dansant à la fin. Si t'as personne, et que t'es tout seul à regarder le soleil se coucher c'est peut-être un peu brutal. Mais tu danses quand même à la fin de la playlist, t'inquiète pas.




ALIAT